patrickisabelle.com

Information

This article was written on 31 Mar 2019, and is filled under Blog.

Un hiver de tourmente

Oui, j’ai volé cette phrase à Dominique Demers qui a marqué mon enfance avec ses romans… mais j’ai vraiment vécu un hiver difficile, ce qui explique ce looooong silence. En janvier dernier, j’étais chez mes parents pour la nuit (après une autre tempête spectaculaire) et lorsque je me suis réveillé au petit matin…. incapable de me lever du lit. Tout mon côté gauche était paralysé. L’horreur. La panique. Je suis tombé du lit; j’étais en train de faire un A.V.C. Un A.V.C très violent. Heureusement pour moi, l’ambulance est arrivée rapidement et à l’urgence, ils ont réussi à éliminer le caillot qui empêchait le sang de circuler dans mon cerveau. Il y a eu des complications, des frousses incroyables pour mes proches, mais j’ai survécu tout en disant un nombre impressionnant de conneries au personnel médical.

Sur le coup, je ne réalisais pas l’ampleur de ce qui était en train de m’arriver. J’étais persuadé que j’allais sortir après quelques jours, frais et dispo, prêt à conduire mon auto et à reprendre le travail…. NON. Ce n’est pas aussi simple un accident vasculaire cérébral…. Heureusement, j’ai conservé toute ma tête et ma capacité de communiquer. Mais c’est difficile de concevoir que son cerveau n’arrive plus à mouvoir ses membres. Incapable de bouger ma jambe gauche, mon bras… MA MAIN!!! Je suis écrivain.. Ma main, c’est une bonne partie de mon gagne-pain.

Après une semaine horrible à l’hôpital où l’on m’a forcé à manger mou matin, midi et soir, on m’a transféré à l’institut de réadaptation de Montréal afin de réapprendre à fonctionner et à vivre de façon autonome: UN ÉNORME DÉFI! Il y a eu beaucoup d’émotions. J’a pleuré beaucoup au début. C’est dur de devenir aussi vulnérable du jour a lendemain, moi, si orgueilleux. Beaucoup de colère aussi. Mais également beaucoup d’humour et d’amour. Je suis bien entouré, c’est là que je m’en rend compte. Et surtout aimé. C’est essentiel, je crois, pour trouver la force de s’en sortir…

Et me voilà près de 2 mois et demi plus tard, à l’aube de mon congé. Est-ce que je garde des séquelles? Évidemment. Mon bras est encore un peu endormi… je devrai continuer ma physio et mon ergothérapie à l’externe pour ça. Je dois marcher à l’aide d’une canne et très lentement (ma cheville est complètement immobile). Ça reviendra…. un jour à la fois. Quand je réussis à bouger les doigts, c’est une victoire. Je réussis à m’habiller seul, c’est une victoire, je grimpe un escalier, c’est une victoire… Lentement mais sûrement.

Maintenant…. je dois prendre soin de moi, revoir mes priorités et mon mode de vie. Je déménage à Québec en mai, ça devrait aider. Je commence à songer de nouveau au travail et à l’écriture. J’ai un tome 3 qui est attendu…. sans oublier ma petite Grippette et mon Henri ainsi que tous mes autres projets. Reste à espérer que je réussisse à gérer mon énergie. Le cerveau est une drôle de chose…. prenez-en soin.

Alors me revoilà, avec le printemps qui semble vouloir se pointer le bout du nez. Je suis de retour! 🙂

Je vous laisse avec ma trame sonore du moment, un album génial:

4 Comments

  1. Karen Bouchard
    3 avril 2019

    Nous aussi on a eu la frousse, mais te revoilà et nous en sommes bien content
    Prends soins de toi Pat et surtout reviens nous voir à Montréal xx

  2. BENOIT LAPOINTE
    5 avril 2019

    Vive le pouding!
    Bon retour!

  3. Nicole Dube
    6 avril 2019

    Wow! Quel hiver, Patrick…
    Je suis la grand – mère qui t’a donné des signets de Québec, images anciennes!
    Moi aussi, j’ai été malade et je crois que pour les gens actifs, la colère a été un sentiment qui m’a surpris face à cette nouvelle vie plus limitée… Un peu comme toi, sans doute.
    Prends soin de toi et surtout j’espère que tu pourras continuer à écrire : ta passion.
    Merci d’être là et bienvenue à Québec!

  4. Isabelle Martin
    6 septembre 2019

    Bonjour Patrick Isabel,
    J’étais entrée en communication avec vous afin que vous puissiez venir chez nous dans mon école à St-Janvier. Je n’avais pas saisi l’ampleur de votre situation puisque vous aviez été bref dans vos commentaires, mais là en lisant votre BLOG, je suis tellement touchée. J’aurais aimé vous avoir chez nous avec mes élèves, car nous vous lisons, nous vous aimons comme auteur…toutefois j’imagine qu’avec un tel événement vous soyez en train de revoir vos priorités. J’espère réellement que votre plume magique pourra vous apporter du soutien dans les prochains mois. Nous attendons avec impatience vos prochains tomes.
    Bon succès et au plaisir de vous voir au salon du livres ou ailleurs.
    Prenez soin de vous!
    Isabelle Martin
    enseignante de 6e année

Laisser un commentaire