patrickisabelle.com

Information

This article was written on 27 Sep 2013, and is filled under Cinéma.

Prisoners

Je reviens tout juste du cinéma, et je suis toujours dans un état second. Peut-être parce que le film m’a troublé. Peut-être aussi que ça me fait juste ça aller au cinéma tout seul. Peu importe.

J’ai vu Prisoners de Denis Villeneuve. Je dis « de Denis Villeneuve » parce que c’est bien la raison pour laquelle j’avais envie de voir le film. J’étais curieux. Suite à l’immense buzz médiatique qui a suivi la présentation du film au TIFF, je voulais voir si le film était à la hauteur des attentes.

L’histoire, plusieurs la connaisse déjà. Lors d’un souper de Thanksgiving, deux fillettes disparaissent sans laisser de traces. Nous suivrons dès lors deux trames : celle du père de l’une d’elle, joué avec brio par Hugh Jackman, qui décide de torturer celui qu’il juge suspect et celle de l’enquêteur, joué par Jake Gyllenhaal, qui tente de retrouver les deux fillettes en question. Inévitablement, les deux s’entrecroiseront.

La principale force du film repose principalement sur le jeu des acteurs. Je ne serais pas surpris de voir Jackman se retrouver parmi les nominés pour l’Oscar du meilleur acteur. Son jeu est juste et troublant, à en avoir des frissons dans le dos. Gyllenhaal, pour sa part s’en sort bien, mais se fait vite éclipser par sa co-vedette. Je lève aussi mon chapeau à Paul Dano (Little Miss Sunshine) et Viola Davis (The Help) que j’aurais aimé voir plus.

Sinon, il y a le scénario angoissant signé Aaron Guzikowski qui s’avère drôlement efficace. À un point tel que j’aurais presque préféré que Prisoners soit un roman. Peut-être qu’à l’écrit, je n’aurais pas vu venir la fin. On a parlé de fin choc et innatendue. Moi, je l’attends toujours. Peut-être que j’ai trop lu de polar ( D’ailleurs, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Mystic River de Dennis Lehane en voyant le film). Peut-être aussi que, malgré tout, Prisoners demeure un film hollywoodien, construit selon une recette bien établie.

Par contre, je ne me suis pas ennuyé une seconde durant la projection qui a tout de même duré 2h33! À certains moments, le suspense était insoutenable et certaines scènes étaient tout simplement dérangeantes. Je ne dirai que ceci : Prisoners réussit là où Les 7 jours du talion de Podz m’avait déçu.

Doit-on applaudir Denis Villeneuve pour sa réalisation? Sans doute. J’aurais préféré qu’il aille plus loin par moment et qu’il soit moins évident à d’autre mais somme toute, il signe ici un film percutant qui le fera connaître au grand public. Un grand film? Non. Mais au final, Prisoners est un très très bon film.

3/5

Laisser un commentaire

Recent articles

Recent comments