patrickisabelle.com

Information

This article was written on 08 Août 2017, and is filled under Actualités, Blog, Livres.

Lui

Le temps passe vite et on dirait que l’été tire déjà à sa fin… mais je suis toujours aussi débordé! Entre l’écriture, la traduction, le travail et les vacances à Whitehorse, je prends le temps de vous dévoiler la couverture de mon prochain roman LUI qui paraîtra chez Leméac le 30 août prochain. C’est le troisième et dernier volet de mon triptyque que j’avais entamé avec EUX et NOUS. Il n’y en aura pas d’autre, même si certains d’entre vous risquent de ne pas être satisfaits par la finale. J’ai débuté cette histoire en 2013 avec une fin bien précise en tête… et même si ce fut difficile d’y arriver, je considère que j’ai réussi.

La couverture est superbe. Du moins, je l’aime beaucoup. J’ai cru que nous n’arriverions jamais à trouver l’image idéale mais je crois que celle-ci est parfaite.

Je vais sans doute faire un petit lancement. Rien d’énorme. Juste un petit événement pour souligner la fin de ce cycle. J’ai déjà plusieurs projets en tête mais peu de temps pour les écrire. Chose certaine, c’est le dernier roman à sortir chez Leméac avant quelques années. Alors savourez-le.

Pour le reste… à suivre! L’automne s’annonce hallucinant, encore une fois pour moi. 🙂

 

Après avoir commis une fusillade et purgé sa peine dans un centre jeunesse, un adolescent retourne vivre chez ses parents avec l’espoir de retrouver une vie normale. Sa libération ne laisse personne indifférent. Le public exprime sa colère sur les réseaux sociaux, tandis que les témoins de la tragédie et le proches du jeune contrevenant tentent avec douleur de comprendre.

Vengeance, crainte, rédemption: ce roman passe au crible les répercussions que peut avoir un drame aussi effroyable. L’auteur interroge adroitement le sens des gestes posés et tisse la trame d’un duel devenu inévitable entre deux êtres aspirés par la haine. Après Eux et Nous, Patrick Isabelle orchestre dans Lui une finale sans pitié où le lecteur finira par perdre ses repères, écorché comme le sont les protagonistes de cet impitoyable roman.

 

Laisser un commentaire