patrickisabelle.com

Information

This article was written on 23 Avr 2015, and is filled under Actualités, Blog, Tranche de vie.

2015!

Mea Culpa! J’ai été bien inactif sur mon site depuis un bon moment! Mon dernier post date de novembre 2014!!! Quelle honte! Il faut dire que j’ai tout de même été bien occupé.

Tout d’abord, il faut savoir que j’ai obtenu une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec pour écrire les volets II et III de mon triptyque entamé avec mon roman Eux. Je me sens extrêmement privilégié d’avoir accès à ces fonds qui me permettent d’écrire à temps plein et de travailler seulement quelques heures par semaine à la charmante Librairie de Verdun. J’ai passé le début de l’année à m’établir un plan de travail et à faire de la recherche et je suis présentement en plein écriture du Tome II qui, pour l’instant, s’intitule tout simplement NOUS. Je dois avouer que l’écriture de ce roman-là est difficile, non seulement parce qu’il traite d’un sujet délicat, mais surtout parce que je sais que les attentes sont là. Eux semble avoir été tellement apprécié, que je voudrais que la suite soit à la hauteur. La pression est donc au rendez-vous! Mais au final, j’écris ce que je veux écrire. Seul l’avenir me dira si j’ai raison ou pas.

Entre temps, j’ai (ENFIN!) mis la touche finale à un autre roman sur lequel je bossais depuis longtemps… trop longtemps: le projet que j’intitulais autrefois Fuir la tempête. Pour l’instant, je suis retourné à mon titre de travail initial: Camille. À force de ré-écrire, ce roman-là s’est transformé de façon hallucinante. d’un premier jet d’une centaine de pages, j’ai fini par aboutir avec un roman plus volumineux que La danse des obèses! Très sincèrement, je commence à douter qu’il voit le jour cette année. J’aurais voulu qu’il sorte cet automne, mais les délais commencent à être serrés et mon éditeur est plutôt silencieux ces temps-ci. On verra bien. Je continue de me croiser les doigts.

150112_h32ou_pluson_patrick_isabelle_sn635

La danse des obèses est passé relativement inaperçu. Malgré une belle visibilité, je n’ai pas eu de critiques majeures dans les médias. Faute d’une sortie trop tardive? Je ne sais pas. Je suis quand même heureux que ce roman-là soit sur les tablettes. Il fera son bout de chemin comme les autres. Je ne peux pas m’attendre à ce que tous mes livres crée un buzz comme Eux l’a fait! J’ai quand même été invité, en janvier, à l’émission Plus on de fous, plus on lit! sur les ondes de Radio-Canada Première. Après le bonheur du club de lecture de Bazzo.tv, j’avoue que c’était tout un honneur de me retrouver en studio face à Marie-Louise Arsenault. Ceux qui l’ont manqué peuvent ce reprendre en cliquant ICI.

L’hiver est déjà terminé! Hiver au travers du quel j’ai rencontré plusieurs classes dans différentes écoles secondaire de la région de Montréal. Chacune de ces rencontres me confirment que je suis dans le bon métier. Je suis loin d’être India Desjardins, ou Bryan Perro, mais juste de savoir que j’ai un lectorat en train de se former, que j’ai des fans, que je touche les jeunes, ça me rempli d’un bonheur ineffable! J’ai reçu des lettres formidables, des commentaires élogieux, des selfies. J’ai vu des yeux brillants et j’ai même eu droit à mon premier câlin de la part de ma fan #1!! Il y a une vingtaine d’années, c’est moi qui regardais les auteurs comme ça. Ça me fait tout drôle de passer de l’autre côté. Qui aurait cru qu’un jour, je serais cité en exergue du dernier livre de Robert Soulières?

La suite des choses? J’écris. Au rythme où je vais, j’aurai terminé l’écriture de Nous d’ici le début de l’été. J’entamerai ensuite l’écriture du Tome III et entre les deux, je tenterai de trouver du temps pour d’autres projets que j’ai en tête. J’aimerais aussi me remettre à l’écriture de nouvelles. Il me semble que je suis dû. Sinon, l’année 2015 s’annonce bien tranquille pour moi, à moins d’un revirement spectaculaire. Pour l’instant, je me fais la promesse de garder ce site le plus actif possible, même si ce n’est que pour exorciser mes états d’âmes.

Laisser un commentaire